Nouvelles

Nouvelles

Aramark Belgian Chefs’ Cup 2018

Chefs Cup Benelux signée Aramark Chaque année Aramark organise la Chefs Cup Europe. Pour sélectionner le candidat qui représentera la Belgique, une Chefs Cup Benelux s’est déroulée au PIVA d’Anvers, dont le vainqueur fut Charles Henri Bernard du site CSSF (Commission de Surveillance du Secteur Financier) au Luxembourg. Cette année encore, comme de coutume, Aramark Benelux s’est mis en quête d’un candidat pouvant représenter les pays du Benelux à l’Aramark Chefs Cup Europe. Cette compétition aura lieu plus tard dans l’année à Barcelone. L’année dernière, l’édition Benelux s’est déroulée à l’école hôtelière Ter Duinen à Coxyde, cette année, c’était au tour du PIVA d’Anvers d’accueillir le concours. « Chaque chef actif chez Aramark peut poser sa candidature pour participer au concours », explique Michiel Boogaerts, responsable régional chez Aramark. « Les chefs y vont pour gagner. Ils reçoivent d’abord une liste d’ingrédients, avec lesquels ils doivent préparer un menu de 3 services. Outre les produits qui figurent sur la liste, les chefs ont également le droit d’utiliser d’autres produits, habituellement des produits régionaux. Un jury a sélectionné 7 candidats, chacun assisté d’un commis, lui aussi issu des rangs d’Aramark. » Un esprit de compétition amical Pour les employés d’Aramark, actifs dans le secteur du catering dans les entreprises, les instituts de soins de santé, les écoles et les hôpitaux, ce concours donne une impulsion considérable. En Belgique 900 collaborateurs servent quotidiennement plus de 40.000 repas. L’entreprise existe depuis 75 ans et compte au total 270.000 collaborateurs dans 19 pays. « De telles compétitions sont très motivantes et également un bon moyen de stimuler un esprit de compétition amical. En fait, il s’agit d’un projet émanant de la direction RH européenne d’Aramark. L’intention est de donner à nos chefs l’occasion de montrer leur vraie valeur. Les chefs sont des gens passionnés, et ils apprécient de temps en temps de pouvoir exhiber leurs talents. Mais dans les budgets du catering et compte tenu de la réglementation, ce n’est pas du tout évident. A l’occasion de ce concours, ils peuvent enfin se laisser aller et faire montre de leur savoir-faire », nous dit Michiel Boogaerts. « Par ailleurs, en plus de proposer un menu, les candidats doivent également joindre une lettre de motivation à leur dossier. Il est très important pour nous d’organiser ce concours, car il témoigne de notre qualité sur le marché. Cela cadre également dans notre mission : faire la différence culinairement parlant.